NEWSLETTER
la sonde MICROPOAS la sonde MICROPOAS la sonde MICROPOAS
Innovation
la sonde MICROPOAS ®   
MicroPoas®, le capteur pour des mesures d'oxygène précises
Le capteur d’oxygène MicroPoas® est une innovation brevetée*, issue de la recherche française. Cette technologie unique fait l’objet régulièrement de nombreuses adaptations afin de répondre aux besoins évolutifs des clients.
Le capteur MicroPoas® dit aussi sonde MicroPoas® répond aux besoins de sécurité des installations.
MicroPoas®, la sonde unique sur le marché mondial
La MicroPoas® est une sonde zircone à référence interne métallique. Sa référence est constituée d’un mélange d’un métal et de son oxyde, placée à l’intérieur de la gaine de zircone. Ce mélange rend inutile l’emploi de tout gaz de référence.
MicroPoas®, la plus petite et la plus performante
Miniature, ultra précise, autonome et sans gaz de référence, la sonde zircone à référence interne métallique MicroPoas® s’intègre parfaitement dans la démarche d’innovation, de réponse aux critères stricts de la mesure d’oxygène gazeux, d’amélioration des utilisations industrielles, scientifiques, de régulation de combustion et d'incinération, de contrôle de procédés, etc.
L’intégration de la MicroPoas® dans les analyseurs d’oxygène SETNAG leur confère une excellente précision et une linéarité inégalée. Elle a une excellente résistance aux chocs thermiques, aux pressions extrêmes et une faible consommation électrique.
Sa grande robustesse garantit des coûts de maintenance réduits et maîtrisés.
Le capteur MicroPoas® (ou sonde zircone) permet à SETNAG de proposer des analyseurs d’oxygène couvrant une large gamme d’applications industrielles et scientifiques.
MicroPoas®, au cœur du développement durable
Setnag est certifiée ISO9001 depuis janvier 2000. Les tests métrologiques réalisés sur nos produits, dans le cadre des normes les plus récentes, vous garantissent des performances adaptées et un contrôle rigoureux pour des installations en conformité avec les rejets de polluants atmosphériques.
*Brevet ANVAR/CNRS/U. Grenoble